Accueil » Indicateurs clés » Tissu industriel » Tissu industriel (liste des secteurs) » TIC

Secteur: Technologies de l’information et de la communication

1- Investissements récents   

2- Sources et références   

3- Principales entreprises du secteur 

4- Associations professionnelles 

 

1- Investissements récents

 

PaysContenuSource
EgypteL’Egypte, au cœur d’une profonde mutation numérique de son économie. Lire l'article.....LEgypte au cœur d’une profonde mutation numérique-270519.....Ecofin - 27/05/2019
AfriqueLes premiers pas concrets de la blockchain en Afrique.
Les échanges constituent la base de notre économie. Pour un bon fonctionnement du système, la confiance apparait comme un prérequis indispensable au bon déroulé des transactions. Afin de garantir la transparence et la sécurité, il est nécessaire d'introduire un tiers de confiance habilité par le régulateur (l'Etat) et qui a pour mission d'assurer la stabilité de l'ensemble du système....Lire la suite....Les premiers pas concrets de la blockchain en Afrique-200418.....
Ecofin - Avril 2018
Egypte"Egypt, an Emerging ICT Outsourcing Hub":
The IT outsourcing market is shifting rapidly. The growing globalization with all the new emerging locations, such as Mexico, Philippines, China, Malaysia and Poland, are replacing the typical India-centric onshore-offshore model.
Egypt is ranked 10th global outsourcing destination worldwide on A.T. Kearney 2014 Global Services Location Index (down from 4th in 2011). This puts the country ahead of competitors in the region, including UAE (ranked 19th) and Jordan (ranked 20th)
Hence, Egypt is considered a strong regional player, which has scored well ..... Lire l'étude.......Egypt, an Emerging ICT Outsourcing Hub_Avril 2017........
Infomineo - Avril 2017
KenyaDéveloppé par Microsoft, en partenariat avec la société Techno Brain Limited. Permettra à Microsoft de s’assurer localement de la qualité de ses nouveaux produits et autres applications avant de les rendre disponibles aux marchés africains.Ecofin - Avril 2018
NigériaUnicorn Group a inauguré son campus dans la zone industrielle de Yaba (Lagos), désormais plus grand incubateur du continent africain. Il s’agit du quatrième campus africain d’Unicorn Group après Nairobi, Johannesbourg et Accra. Sur 6 licornes africaines, 3 sont nigérianes (Jumia, Interswitch et Flutterwave).Actualités économiques Nigéria-Ghana - n°23 - Juin 2021
NigériaUn investissement d’1 Mds USD par un consortium chinois à venir dans le secteur IT. Selon Leadership, Innoson Group, conglomérat industriel nigérian, va nouer un partenariat avec un consortium d'investisseurs chinois dans le domaine des technologies de l'information. Dans le cadre de cet accord, le consortium va investir 1 Mds USD, comprenant 400 M USD pour le projet de passage au numérique des chaines de télévisions du pays (Nigeria’s DSO, prévu avant juin 2017) et un montant supplémentaire de 600 M USD qui couvrira d’autres aspects du domaine. Selon Innoson Group, cet investissement devrait créer 7000 emplois et permettre l’installation des infrastructures nécessaires pour le développement de technologies avancées en matière de télévision numérique par satellite.03/11/2016
EthiopieTecno, a Chinese mobile manufacturing company, sold 20m smartphones and 60 million feature phones in Africa in 2016. Tecno established a handset production plant in Ethiopia in 2013, employing local Ethiopians.J.L Chaponnière
AfriqueFDI dans les TIC.
Almost a fifth of African investment projects in 2014 were in TMT. South Africa was the top destination, followed by Nigeria, Morocco and Kenya. US companies more than doubled their FDI projects in this sector during 2014. Business technology group IBM announced in February 2014 that it will open innovation centers in Morocco and Nigeria, working on big data, analytics and cloud computing. Mobile subscriptions and data traffic are rising strongly in Africa, opening up opportunities to supply education, banking and health care via the internet, adding to the sector’s appeal.
Financial Times - ft.com - "Lower-cost handsets help drive internet revolution”.
TunisieLe secteur des TIC.Oxford Business Group
TunisieCaractéristiques clés du secteur des TIC.
La situation était la suivante en 2008 : La Tunisie occupe une position de leadership régional sur le secteur des TIC à l’instar des classements internationaux du forum économique mondial de Davos en matière des TIC (1ère en Afrique, 3ème dans le monde arabe et 35ème dans le monde selon le classement Network Readiness Index). Ce secteur représente par ailleurs près de 8% du PIB en 2007 et emploie plus de 6000 personnes en 2007. Les exportations de ce secteur ont atteint près de 50 Millions de dinars. L’exigüité du marché local actuel, provenant essentiellement du secteur public et la faible taille des sociétés de services informatiques tunisiennes demeurent des freins au développement du secteur. Le secteur d’outsourcing (Business Process Outsourcing) est constitué majoritairement de centres d’appels de niveau de technicité intermédiaire (de niveau 1 et 2 essentiellement). Le bilan des 8 premiers mois de l’année 2008 montre que les centres d’appels ont atteint le nombre de 185 centres employant 16000 diplômés de l’enseignement supérieur contre seulement 127 centres et 10 600 postes d’emplois durant la même période de l’année dernière (Source : Ministère des Technologies de la Communication). De nouvelles activités couplant voix et traitement des données émergent à l’instar des centres de support technique, des back office comptables et financiers, des back-office d’outsourcing RH ou encore des centres de service pour la gestion contractuelle de la relation client.
MINISTERE DE L’INDUSTRIE, DE L’ENERGIE ET DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES - STRATEGIE INDUSTRIELLE NATIONALE A HORIZON 2016

 

2- Sources et références

 

PaysContenuDateSourceLien
AfriqueRecensement de 618 "hubs technologiques" africains10/07/2019GSMA Ecosystem AcceleratorLire l'article...618 active tech hubs-GSMA-170719....
AfriqueListe et fiches descriptives des 100 start-up africaines les plus innovantes ou investir en 2019 Avril 2019My AfricanStartUpLire les fiches.....100 startup africaines ou investir en 2019
GhanaUn centre national de cyber-sécurité sera bientôt mis en place au Ghana pour assurer la sécurité des liaisons gouvernementales et du secteur privé. Une institution de ce genre s’avère aujourd’hui indispensable au regard des systèmes numériques critiques que le pays a réussi à mettre sur pied. Parmi ceux-ci figurent le système national d'identification, le système d'adressage numérique, les systèmes de paiement électronique, les services financiers numériques et les diverses initiatives d'administration en ligne. Pour cette collaboration internationale dans la lutte contre la cybercriminalité, le Ghana s’est associé au gouvernement des Etats-Unis par le biais de la SGI (Security Governance Initiative), et avec l'Union européenne à travers son projet GLACY (Global Action on Cybercrime). Le président a annoncé que le pays envisage aussi de ratifier la convention sur la cybercriminalité, plus connue sous le nom « Convention de Budapest », d’ici la fin de l’année.24/10/2017EcoFin
AfriqueL’offensive africaine de Google
26/07/2017Jeune AfriqueLire l'article.......Loffensive africaine de Google_260717.....
Côte d'IvoireLe gouvernement initie un programme national d’incubation de 100 start-up TIC. Les secteurs prioritaires sont celui des TIC et de l’agropastoral. Les porteurs de projets qui seront retenus pour en bénéficier, recevront un accompagnement pour la matérialisation de leur idée et projet en entreprise viable. Cet encadrement gouvernemental permettra également à ces jeunes entrepreneurs d’accéder plus facilement à des sources de financement. 01/07/2017EcoFin
CEDEAOVers un marché unique des TIC au sein de la CEDEAO:
Dans le cadre d’un forum interparlementaire sur les questions de TIC et de développement dans l'espace CEDEAO qui a eu lieu à Niamey entre le 3 et le 5 mai dernier, les participants ont pu travailler sur l’harmonisation des cadres politiques et réglementaires des TIC dans la région. Cette rencontre avait notamment pour objet de faciliter la participation des Etats membres de la CEDEAO à la mise en place du marché unique des TIC en Afrique de l’Ouest, en aidant les gouvernements à accélérer le processus de transposition des textes dans les corpus juridiques nationaux et en créant les conditions tarifaires favorables à l'accès des populations à ces technologies.
19/05/2017DG Trésor
AfriqueLa Banque mondiale a annoncé fin avril la création d’un programme d’accélération commerciale de cinq mois destiné à soutenir les 20 startups numériques les plus prometteuses d’Afrique subsaharienne. Ce programme qui a vocation à aider les startups sélectionnées à attirer des capitaux de départ pour un montant oscillant entre 250 000 et 1,5 M USD, leur permettra également de recevoir un mentorat de la part d’expert internationaux et locaux, d’améliorer leur visibilité et d’accéder ainsi à des investisseurs et partenaires potentiels. Ce programme est financé par les gouvernements de Finlande, Norvège et Suède et administré par la Banque mondiale.19/05/2017DG Trésor
AfriqueTendances des NTIC en Afrique.09/05/2017Info-AfriqueLire le rapport......Rapport_Tendances des NTIC en Afrique_Mai_2017
Kenya, NigériaL’entreprise SAP SE et le gouvernement allemand annoncent le lancement au Nigeria et au Kenya du programme de soutien aux tech entrepreneurs d’Afrique. Dénommé «initiative Make-IT», le programme, fruit d’un accord de partenariat stratégique signé fin 2016 entre la société allemande SAP et le ministère fédéral pour le développement économique et la coopération (BMZ), est piloté par l'agence allemande de coopération internationale pour le développement (GIZ). Les tech entrepreneurs nigérians et kényans qui prendront part au programme « Make-IT » bénéficieront de sessions de mentorat conduites par des représentants de grandes entreprises, auront accès aux technologies de pointe, aux partenaires financiers, aux incubateurs, etc04/05/2017EcoFin
NigériaSelon Leadership, Innoson Group, conglomérat industriel nigérian, va nouer un partenariat avec un consortium d'investisseurs chinois dans le domaine des technologies de l'information. Dans le cadre de cet accord, le consortium va investir 1 Mds USD, comprenant 400 M USD pour le projet de passage au numérique des chaines de télévisions du pays (Nigeria’s DSO, prévu avant juin 2017) et un montant supplémentaire de 600 M USD qui couvrira d’autres aspects du domaine. Selon Innoson Group, cet investissement devrait créer 7000 emplois et permettre l’installation des infrastructures nécessaires pour le développement de technologies avancées en matière de télévision numérique par satellite.Novembre 2016
MauriceUn studio de cinéma sera construit dans la Smart City du groupe Omnicane
A l’occasion d’un atelier consacré à l’avenir de l’industrie du 7ème art, le ministre des Finances, Pravind Jugnauth, a annoncé la mise en place de nouvelles mesures incitatives (Film Rebate Scheme ) pour encourager le développement des activités cinématographiques à Maurice. De son côté, le groupe privé mauricien Omnicane confirme son intention d’inclure des studios de cinéma dans la Smart City « Mon Trésor » en cours d’aménagement à proximité de l’aéroport international. Le groupe de production cinématographique britannique Pinewood Studios aurait manifesté son intérêt pour ce projet. L’infrastructure, qui devrait s’étaler sur 5 500 m2, sera installée dans une ancienne sucrerie.
DG Trésor
CamerounCamtel annonce le démarrage de la construction d’un nouveau câble sous-marin entre le Cameroun et le Brésil
Le projet de construction d’un câble sous-marin entre le Cameroun et le Brésil est conduit par le Consortium Camtel-China Unicom à la faveur d’une convention signée en octobre 2015. Huawei construira l’infrastructure d’atterrissage au Cameroun (Kribi), tandis qu’au Brésil (à Fortaleza), la maîtrise d’oeuvre du point d’atterrissement est confiée au troisième opérateur mondial de téléphonie Telefónica. Le câble d’une longueur d’environ 6000 km, sera doté d’une capacité de 32 Tbps, et entrerait en service au quatrième trimestre de l’année 2018. Le coût estimatif de réalisation du projet est de 280 Mds FCFA.
28/10/2016DG Trésor
GhanaGhana’s ICT sector records double-digit growth30/09/2016Lire l'article....
Afrique du sud28/04/2016Oxford Business GroupLire l'article.....
CamerounLa ministre des Postes et Télécommunication Minette Libom Li Likeng a annoncé un financement de 30 Mds FCFA de la Banque Africaine de Développement, pour le projet « Dorsale à fibre optique de l'Afrique centrale ». Ce projet, qui s’étale sur 4 ans (2016-2019), vise la création d’un réseau de télécommunications haut débit permettant de réduire les coûts élevés d’accès au numérique, et facilitant la mise en place de la stratégie d’intégration régionale.05/09/2016DG Trésor
AlgérieAlgérie: Le câble de fibre optique Orval atterrira finalement à Oran, d’ici janvier 2017 : Le système de câble sous-marin de fibre optique Orval, reliant Oran en Algérie, à Valence en Espagne, n’atterrira finalement plus sur les côtes du pays, d’ici la fin du mois d’octobre 2016, comme escompté. Imane Houda Faraoun (photo), la ministre de la Poste et des Technologies de l’Information et de la Communication, l’a annoncé au terme de sa visite de travail dans la localité d’Oran, le 06 octobre 2016.
Aux côtés de la ministre de la Poste et des TIC, le responsable de l'entreprise ETRTB, chargée de la réalisation de la station d’atterrissement de Trouville, dans la région d’Oran, Khinnache Moussa, a expliqué que le câble Orval ne pourra pas atteindre les côtes nationales parce que l’infrastructure d’accueil, en Algérie, ne sera pas achevée dans les temps.
L’échec de la société ETRTB à finaliser la station d’atterrissement, Khinnache Moussa explique qu’il découle de la mauvaise étude de faisabilité qui a été faite du chantier. Il faut donc réaliser une seconde étude qui va augmenter de 17,5%, le coût initial du projet, estimé à plus de 110 557 148 dinars algériens (1 006 070 dollars US). Tout ce travail retardera de trois mois l’atterrissement du câble Orval en Algérie, a déploré Khinnache Moussa.
Long de plus de 560 km, le câble Orval a été conçu et fabriqué par l’équipementier télécoms Alcatel-Lucent. La société IT Marine est chargée de son déploiement en haute mer. Il sera doté d’une capacité de 100 Gbps qui fournira aux consommateurs algériens et espagnols un accès plus aisé au très haut débit.
Orval est une composante du plan ORSEC (Organisation de secours - dispositif de prévention des risques et catastrophes, et de mise en œuvre des interventions de secours aux victimes de ces catastrophes), mis en place par l’Algérie, en 2003, pour renforcer et sécuriser ses moyens de communications nationaux et internationaux en cas de catastrophes naturelles.
Agence EcoFin
EgypteSome LE12bn-15bn ($1.5bn-1.9bn) will be channelled into mega-projects in the area surrounding the Suez Canal, according to the Ministry of Communications and IT, LE9bn-12bn ($1.1bn-1.5bn) of which will be invested in fibre-optic infrastructure, application development and cloud computing, with another LE3bn ($383.1m) earmarked for the construction of technology parks in nearby Ismailia. Funding for the projects is to be provided by public (12%) and private (88%) actors, according to the General Authority for the Suez Canal Economic Zone (SCZone), with a wide variety of public-private partnership structures being considered, including build-operate-transfer concessions, privatisation and joint ownership. Once operational, the new ICT zone is forecast to generate some 1m jobs – 250,000 direct and 750,000 indirect – and provide a welcome supplementary income stream at a time when Suez Canal revenues are falling. The country currently hosts 18 submarine cables, according to SCZone, the second highest in the world. Combined, they offer eight TB per second of international capacity and 100 GB per second of internet backbone capacity, connecting to Europe, Asia and the Middle East.

Egypt already has a strong ICT outsourcing and offshoring (O&O) industry, with 40% of sector activity focused on O&O and 60% centred on traditional IT services, according to SCZone figures. In addition to the 45,000 offshore employees already working in the country, Egypt produces close to 350,000 university graduates per year, as per government estimates, who could be trained to work in ICT-related fields.
According to SCZone, there are preliminary plans to construct three ICT parks in strategic locations across the country. The 470-ha ICT and software park to be built in Qantara, located between Port Said and Ismailia, is set to benefit from proximity to the New Suez Canal University in Ismailia, as well as the Ismailia Technology Valley, which is currently being developed.

Two smaller ICT parks are also planned for Port Said, on the North Coast, and Ain Soukhna, on the Red Sea. The latter is also expected to include an ICT manufacturing park due to its proximity to heavy manufacturing industries in the region.

The government is aiming to attract international companies looking to outsource and offshore ICT services and cloud computing to the new technology parks. The number of IT companies with a presence in the country has expanded significantly in the last five years, from 2600 to 4600, according to SCZone.
12/2015Oxford Business Group
EgypteLe secteur des TIC.28/12/2015Lire l'article.......
KenyaKenya is building a USD 14.5 billion information technology hub called Konza Technology City outside Nairobi, with a view to attracting investment in business process outsourcing, software development and data centres. Konza Technology City should lead to the creation of 16 000 direct jobs by 2018-19 and 200 000 by 2030. FDI inflowsJanvier 2015 OCDE - Economic outlook - Chapter2 - External financial flows and tax revenues
Afrique"Lower-cost handsets help drive internet revolution”.2015Financial Times - ft.com

 

3- Principales entreprises du secteur

La liste et les caractéristiques des principales entreprises du secteur en Afrique sont accessibles sur le lien suivant:

principales-entreprises-tic 

 

4- Associations professionnelles

PaysAssociations, documentsLien vers les listesContenu des liensNombre d'entreprises
Côte d'IvoireAnnuaire en ligne des entreprises de formation informatique Accéder au lien.....Nom, activité, adresse, téléphone, fax, email, adresse internet21
Côte d'IvoireAnnuaire en ligne des entreprises de maintenance informatiqueAccéder au lien.....Nom, activité, adresse, téléphone, fax, email, adresse internet151
Côte d'IvoireAnnuaire en ligne des entreprises de réseaux et télécoms.Accéder au lien....Nom, activité, adresse, téléphone, fax, email, adresse internet126
Côte d'IvoireAnnuaire en ligne des entreprises d'ingénierie informatiqueAccéder au lien.....Nom, activité, adresse, téléphone, fax, email, adresse internet217
EgypteAnnuaire des entreprises du secteur des TICAccéder à la liste....Nom, description détaillée de l'historique, des produits, services et activités, noms des responsables, adresse, téléphone, fax, email, adresse internet88
SénégalRépertoire des entreprises exportatrices du Sénégal - Secteur des TIC - 2015Accéder au lien.....Raison sociale, adresse, téléphone, adresse mail, site internet.48