Actualités

Degré de prospérité (Legatum Institute): Sur la période 2011-2021, plusieurs pays africains ont amélioré leur rang mondial, en particulier le Bénin, la Côte d'Ivoire, l'Ethiopie, le Maroc et le Sénégal. A contrario, l'Afrique du sud, l'Angola, le Cameroun, l'Egypte, le Ghana et surtout la Tunisie ont dégringolé dans le classement mondial (Novembre 2021).

Le port namibien de Walvis Bay et les ports sud-africains du Cap et de Durban occupent respectivement les 307ême, 347ême et 349ême place sur 351 installations dans le monde en termes d’efficacité des installations de manutention des conteneurs (source : Engineering News.co.sa ; Banque Mondiale.

Afrique du Sud: Le groupe Kering revoit ses filières d’approvisionnement en mohair, cuir d’autruche et peau de crocodile, afin de répondre aux critiques de plusieurs ONG de protection animale sur l’opacité des chaînes d’approvisionnement actuelles (source : Reuters).

Cameroun : L'unité d’assemblage d’engins de chantier de Tractafric Equipement (Optorg) est opérationnelle. Localisation : zone industrielle du port autonome de Kribi. Capacité de production : 250 machines/an. Superficie : 3 hectares, dont 2500m2 de locaux couverts. Investissement : 3Meuros. Marchés : zone CEMAC. Produits et services : engins BTP (pelleteuses, excavateurs…), groupes électrogènes, matériel pour le parc à bois, entretien des machines, formation des opérateurs, stock de pièces détachées, atelier de maintenance. Tractafric Equipment bénéficie des avantages fiscaux et douaniers prévus par la loi de 2013 d’incitation à l’investissement privé. Cette loi permet aux entrepreneurs porteurs de projets de bénéficier de certaines exonérations fiscales et douanières pendant une durée de 5 à 10 ans, aussi bien en phase d’installation qu’en production. (Octobre 2021).

Le FMI vient de publier « Une Planète, deux mondes, trois réalités - Perspectives économiques régionales – Octobre 2021 ». La croissance de l’Afrique subsaharienne devrait s’établir à 3,7 % en 2021, puis à 3,8 % en 2022. La reprise devrait être plus lente que dans les pays avancés, d’où un écart de revenus grandissant. Ce dernier devrait perdurer à moyen terme, en partie du fait des différences d’accès aux vaccins, mais aussi en raison des disparités manifestes dans les mesures publiques de soutien. Les perspectives demeurent extrêmement incertaines et risquent d’être révisées à la baisse. La hausse des prix des denrées alimentaires, couplée à la diminution des revenus, compromet les progrès antérieurs en matière de réduction de la pauvreté, de santé et de sécurité alimentaire. En l’absence d’une aide financière et d’une assistance technique extérieures, les trajectoires de reprise divergentes de l’Afrique subsaharienne et du reste du monde pourraient se transformer en lignes de fracture permanentes, ce qui mettrait en péril des décennies de progrès durement acquis.

Parmi les 15 pays africains couverts par l’Observatoire, l'Afrique du sud, l'Egypte, Maurice et le Maroc disposent d'infrastructures portuaires de qualité équivalente voire supérieure à celle des ports asiatiques. A l’opposé, les ports d’Angola, du Cameroun, d’Ethiopie (transit par Djibouti) et du Nigéria sont pénalisés par d’importants problèmes de qualité des infrastructures (18/10/2021).

Côte d'Ivoire: Démarrage en juin 2021 de l’usine de transformation de cajou de Dorado Ivory (filiale du groupe Royal Nuts PTE Ltd, Singapour). Localisation : Toumodi (50 kilomètres de Yamoussoukro). Capacité : 20.000 tonnes/an de noix brutes. Superficie : 12 hectares. 2 entrepôts de stockage (20 000 et 10 000 tonnes). Centre de formation. 5 générateurs de secours de grande puissance. Effectifs : 300.

Nigéria: La mise en service du complexe pétrochimique de Lekki (80 kilomètres à l’est de Lagos) prend du retard. Ce complexe comprend 19 projets interconnectés, dont une raffinerie (capacité : 650 000 barils par jour), une unité de polypropylène (capacité : 3,6 Mt/an et un ensemble d’unités pouvant produire 3 Mt/an d’engrais. Investissement global: 19 milliards de dollars. Des pourparlers sont en cours avec des négociants pour mobiliser un prêt. La société pétrolière publique du Nigeria (NNPC) a accepté de prendre une participation de 20 % dans la raffinerie.

Selon AidData (a research lab at William and Mary University – USA), les prêts de Pékin aux pays à revenus faible et intermédiaire sont accordés à des conditions moins généreuses que les prêts de l'OCDE-CAD. Un prêt typique de la Chine a un taux d'intérêt de 4,2 % et une période de remboursement de moins de 10 ans. Par comparaison, un prêt type d'un prêteur de l'OCDE-CAD comme l'Allemagne, la France ou le Japon porte un taux d'intérêt de 1,1 % et une période de remboursement de 28 ans.

La Banque mondiale annonce qu’elle ne publiera plus de rapport « Doing Business ». Cette décision fait suite aux irrégularités révélées dans les données des éditions 2018 et 2020 du rapport. Plusieurs membres de la Banque mondiale auraient subi des pressions, notamment de la part de la Chine, de l’Arabie saoudite, des Emirats Arabes Unis et de l’Azerbaïdjan, pour manipuler les données utilisées dans ce rapport.

Au 18/09/2021, le World Container Index (Drewry) s'établit à 10 374 $ pour un conteneur 40' standard, soit une augmentation de 112% depuis mai 2021

(Burkina Faso) : Démarrage de la construction du Centre de compétence climatique d’Afrique de l’Ouest. Localisation : Ouagadougou. Ce centre sera une composante du West African Science Service Centre on Climate Change and Adapted Land Use (WASCAL). Il abritera le Centre de recherche et de données du WASCAL et l'Ecole supérieure de gestion des données scientifiques de l'Université de Ouagadougou (Ecofin - 23/08/2021).

Ghana : Inauguration d’une usine de transformation de tomates. Investissement : 16 M$. Construite par le groupe agroalimentaire Weddi Africa Ltd. Localisation : district de Berekum West (région de Bono). Capacité de traitement : 40 000 tonnes de tomates fraîches par an. Approvisionnement : plantation de 971ha + réseau de 2000 producteurs indépendants. Equipements : chambre de froide (capacité de stockage de 500 tonnes de tomates fraîches), laboratoire de recherche, centre de vente d’intrants agricoles. Emplois : 158 directs + environ 2000 indirects (Ecofin - 23/08/2021)

La Société financière internationale va financer, par un prêt de 12 MUSD, la Rider Iron and Steel Ghana Limited, une usine de fabrication d’acier dans la région de Kumasi. Capacité de production prévue : environ 240 000 tonnes. Date prévue de mise en service : 2021. Emplois créés : 450 directs et 13 000 indirects. L’usine fonctionnera grâce à l’utilisation de ferrailles. (DG Trésor - Juillet 2021).

Dans le classement 2019 des PIB réalisé par la Banque mondiale, le Nigéria conserve son rang de première économie d’Afrique, à 448,12 Mds USD, soit près de 26% du PIB de l’Afrique subsaharienne. Il se place au 26ème rang du classement mondial de 192 pays, devant l'Afrique du Sud (37ème avec un PIB de 351,43 Mds USD) et l'Égypte (40ème avec un PIB de 303,175 Mds USD). (DG Trésor - Août 2021)

"Africa’s Top 250 Companies in 2021" publié par African Business (Juillet 2021) est consultable sur la page d'accueil du site de l'Observatoire.

(Mai 2021) - Au cours des 10 prochaines années, l'impression 3D pourrait aider le Nigeria à économiser environ 30 000 milliards de nairas (63 milliards d’euros) dépensés pour l'importation de pièces de rechange, créer 100 000 nouveaux emplois et augmenter le PIB du pays de 30 % (The Guardian – Nigéria - Webinaire « Technologie 3D : une révolution émergente »).

(Juillet 2021) - Elsewedy Electric (Egypte) exploite une usine de fabrication de câbles à Dukem en Ethiopie. Investissement : 50MUSD. Capacité : 4000 tonnes/an. Produits : Large gamme de câbles BT pour le marché local, fabriqués à partir de cuivre pur à 99,9 %.

(Juillet 2021) - Unicorn Group a inauguré son campus dans la zone industrielle de Yaba (Lagos), désormais plus grand incubateur du continent africain. Il s’agit du quatrième campus africain d’Unicorn Group après Nairobi, Johannesbourg et Accra. Sur 6 licornes africaines, 3 sont nigérianes (Jumia, Interswitch et Flutterwave).

(Juillet 2021) - ENGIE Energy Access Nigeria va déployer progressivement 300 projets de mini-réseaux (mini-grids) solaires dans les communautés rurales du Nigeria. Investissement : 40 Mds NGN (97,3 MUSD) d’ici 2025.

(Juillet 2021) - Fitch a dégradé la perspective de la note souveraine du Ghana de « stable » à « négative ».

(Juillet 2021) - Au Nigéria, le nouveau terminal polyvalent du port d’Onne (Etat de Rivers), géré par ICT, a débuté ses opérations et accueille ses premiers navires à porte-conteneurs. Ce terminal permet de doubler la capacité de traitement des conteneurs dans l’est du Nigéria.

Juin 2021 – Cameroun: Mise en service de la première usine de tri modulaire de traitement des déchets d’Afrique subsaharienne. Localisation : Dschang (Cameroun). Investissement : 800 millions de FCFA. Concepteur: Val'Box. Capacité : 30 000 tonnes de déchets par an. Val’Box a bénéficié d’un financement de la direction Générale du Trésor dans le cadre du FASEP innovation verte.

06/2021: Au Maroc, Sykes Seafood (GB) et Klaas Puul (Pays-Bas) investissent à l’horizon 2023 dans deux unités de transformation de crevettes. Investissement : 40 M€. Localisations : Tanger et Fnideq.

DP World a ouvert un service ferroviaire entre le terminal à conteneurs de Maputo (Mozambique) et Harare (Zimbabwe). D’autres liaisons sont prévues au cours des prochains mois, notamment vers le Swaziland et l’Afrique du Sud. Avec ce service ferroviaire, DP World souhaite développer le transfert de marchandises depuis le port de Maputo vers l’Afrique du Sud en régime sous douane.

31/05/2021: Au Kenya, le parc industriel de transformation d’Athi River est en cours d’achèvement. Localisation : Comté de Machakos. Démarrage prévu en août 2021. Investissement : 158 M$. Superficie : 200 ha. Ce parc comprend 14 tanneries et une unité de traitement des effluents. Opérateur : Conseil kenyan de développement du cuir et Direction des zones industrielles d’exportation (EPZA). Emplois 50 000 (directs).

Financing Deep Tech”- Par Anastasia Nedayvoda, Fannie Delavelle, Hoi Ying So, Lana Graf, Louise Taupin – Publication IFC / BpiFrance – Special Note 1 – Octobre 2021. Comment optimiser le financement des “Deep Tech” dans le contexte des pays émergents?

La “Lettre de l’Observatoire n°28 – Novembre/Décembre 2021

« Une Planète, deux mondes, trois réalités » – FMI – Perspectives économiques régionales – Octobre 2021.

Etude de cas n°14:  “Chaînes logistiques internationales : Performances comparées des grands ports du Golfe de Guinée” – 26 avril 2020 – Note de synthèse et rapport détaillé – Observatoire Europe-Afrique 2030

 “Les conséquences économiques et politiques de la chute de la production pétrolière en Afrique subsaharienne à l’horizon 2030” (“The Economic and Political Consequences of Falling Oil Production in Sub-Saharan Africa by 2030″) – IFRI- Benjamin Augé – Juin 2021

“Africa’s Top 250 Companies in 2021” (African Business – Juillet 2021)

Point de vue: “En Afrique sub-saharienne, la compétitivité à l’export des industries manufacturières passe par un accroissement des salaires” – Observatoire Europe-Afrique 2030 – 06 août 2021

“La gestion du réseau des routes fédérales au Nigéria” – Etude de cas n°15 de l’Observatoire Europe-Afrique 2030 – 23 mars 2021

Contribuez aux activités de l’Observatoire.

Démographie : les mentalités changent trop lentement  (Jeune Afrique – 26 août 2021)

Blog de l’Observatoire: La corruption en Afrique: Une lente amélioration, des situations contrastées (01/11/2020).

Au 18/09/2021, le World Container Index (Drewry) s’établit à 10 374 $ pour un conteneur 40′ standard, soit une augmentation de 112% en quatre mois !

L’Observatoire Europe-Afrique 2030: Ses missions, ses objectifs

“Des financements internationaux, mais pas à n’importe quelles conditions!” – Observatoire Europe-Afrique 2030 – 02 juillet 2021.

“Le coeur de l’industrie automobile algérienne a cessé de battre” (Source : CAVIE-ACCI – 16/02/2021)

 

“Projets portuaires en Afrique de l’ouest” – Portsetcorridors.com – Hors-série Juillet 2021 – En partenariat avec International Trade Partners.

Lettre de l’Observatoire n°27 – Septembre/Octobre 2021

 

Recevez la Lettre de l’Observatoire

SUIVRE L'OBSERVATOIRE

Observatoire Europe Afrique LinkedInObservatoire Europe Afrique Twitter

Adhérents:




 

Mot de passe oublié